C’est lundi!

L’idée de ce blog m’est venue suite à une expérience familiale. Depuis déjà 3 ans, tous les lundis, nous mangeons des repas sans viande à la maison. Le soir au souper, j’avais l’habitude de demander à mes enfants s’ils savaient pourquoi le repas était végétarien, et je leur répondais « c’est les lundis sans viande! ». Un lundi, très mal à l’aise et peiné, mon fils de 5 ans me répond à cette question « maman, ce midi à l’école le traiteur nous a servi de la viande…. » Quand on déroge de nos habitudes, on se sent coupable!

Le mouvement des lundis sans viande a été lancé officiellement le lundi 15 juin 2009 à Londres. L’alimentation végétarienne est saine et souvent respectueuse de l’environnement. Dans le rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) paru en 2006, l’élevage figure parmi les plus grands responsables du réchauffement planétaire1. On estime que l’élevage est responsable de 18% des émissions annuelles de gaz à effet de serre. Le méthane produit par la fermentation des matières organiques et libéré dans l’environnement suite à l’émission des gaz de vaches, moutons et chèvres est également très nocif, soit 310 fois plus puissant que le dioxyde de carbone et peut persister dans l’environnement jusqu’à 114 ans. Les gaz émis aujourd’hui continueront à dégrader le climat pendant des décennies. L’élevage est responsable également d’une consommation très importante d’eau douce. Alors que nos réserves d’eau douce s’amenuisent, on estime que produire 150 g. de steak haché nécessite 2 882 litres d’eau. Pour répondre actuellement à la demande, ce sont environ 60 milliards d’animaux qui sont élevés et abattus chaque année2.

Réduire sa consommation de viande est également bénéfique sur le plan personnel. Aujourd’hui on reconnait le lien qui existe entre la consommation de viande et certaines maladies mortelles. Une étude de 2010 effectuée par l’école de santé publique de Harvard a démontré que 50g. de viandes par jour augmente le risque de maladies cardiaques de 42% et de diabète de 19%. La viande rouge est également pointée du doigt pour son lien avec certains cancers.

Je vous invite à relever le défi végétarien du lundi pour votre santé et celle de notre planète. Chaque samedi, une nouvelle recette végétarienne sera ajoutée à la section c’est lundi vous permettant ainsi de faire les courses et même cuisiner à l’avance.

Pour arriver à un changement durable dans nos habitudes de vie, le changement doit être progressif et on doit se faire rappeler souvent notre objectif. Voilà pourquoi nous nous autoriserons des recettes lacto- ovo- végétariennes. C’est-à-dire que les œufs et les produits laitiers pourront être utilisés tout en tentant de réduire leur utilisation.

Je vous invite à vous inscrire à relever ce  petit défi, simple , qui ne choque pas trop les habitudes mais qui peut faire une grande différence pour notre planète ainsi que les générations à venir.

 

Références :

  1. Steinfeld H et al, Livestock’s Long Shadow : Environemental issues and options, organization des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), Rome, 2006. http://www.fao.org/Newsroom/fr/news/2006/1000448/index.html
  2. FAOSTAT online database, http://faostat.fao.org/default.aspx
0
error

Vous aimez ce blog? SVP partagez ;-)

RSS
Follow by Email